Le scrum en 8 étapes

  • Etapes ScrumÉtape 1: le Product Owner identifie la vision du produit. La vision du produit est une définition du pourquoi le produit est, comment il va participer à la stratégie de votre entreprise ou organisation, et qui va utiliser le produit. Sur des projets plus longs, revoir la vision du produit au moins une fois par an.
  • Étape 2: le Product Owner du produit crée une feuille de route (Roadmap) du produit. La feuille de route de produits est une vue de haut niveau des exigences du produit, avec un macro plannig identifiant les grands jalons avec la date de livraison souhaitée . Cette étape doit pemettre d’identifier les besoins de produits, d’hiérarchiser et d’estimer à peu près l’effort nécéssaire à la réalisation de ces exigences. Sur des projets plus longs, réviser la feuille de route du produit au moins deux fois par an.
  • Étape 3: le Product Owner crée un plan de release. Le plan de release identifie un calendrier de haut niveau pour la version du logiciel. Un projet agile aura beaucoup de release (versions), avec les caractéristiques les plus prioritaires réalisées en premier. Une release type comprend trois à cinq sprints. Créer un plan de release au début de chaque nouvelle version.
  • Étape 4: le Product Owner (ou chef de produit), le Scrum Master, et l’équipe de développement,planifient les sprints ce qui permet de mettre à jour et confirmer le plan de release. Lors de cette séance les interventants déterminent le contenu du prochain sprint. Le sprint plannig a lieu au début de chaque sprint. Le contenu du prochain peut évoluer par rapport au plan initiaux. La durée du sprint reste identique.
  • Étape 5: Les récits utilisateurs (User Stories) sont écrits. Exemple: En tant qu’utilisateur, je fais “<tel action>”, et donc j’obtiens “<valeur business>” en résultat.  Autre formulation: En tant que <qui>, je veux <quoi> afin de <pourquoi>. Les critères d’acceptation sont aussi décrits: “Compte tenu de [contexte initial], lorsque [événement se produit], puis [garantir certains résultats].”. Ces éléments sont fournis aux développeurs et permettent de faire les tests de chaque US. En s’appuyant dessus chaque développeurs pourra considéré qu’une tâche est “finie” une fois ces tests réalisés et valides.
  • Étape 6: L’équipe de développememnt commence la réalisation du sprint. Au cours du sprint les réunions quotidiennes (daily scrum) ont lieu et ne doivent pas dépasser les 15 minutes. Durant ces réunions les membres de l’équipe évoquent les points sur lesquels ils ont avancés, les tâches en cours et les éventuels points de blocage qu’ils ont identifés. Pour ma part je conseille de rythmer la semaine par des points ”évènements” réguliers. Exemple: Tous les jours à 17h, 15 minutes pour mettre à jour le reste à faire (RAF). Tous les jeudis, ”Test Scrum” durant 1h idéalement à 11h avant le dailyscrum de 12h par exemple :). Cette heure est réservée pour tester des US sélectionnées. Chaque membre de l’équipe test une US qui a été développée par un autre membre. Le but c’est de faire un test fonctionnel en plus de la relecture de code. Il faut faire suivre cette séance d’un échange entre les membres de l’équipe permettant de créer un plan d’action pour améliorer et optimiser les développements réalisés.
  • Étape 7:  La revue de sprint (Sprint Review), à la fin de chaque sprint, vous démontrez le produit créé lors du sprint aux parties prenantes de produits. Un échange a lieu sur les problématiques rencontrées.
  • Étape 8: L’équipe fait une rétrospective de sprint (Sprint Retrospective). La rétrospective de sprint est une réunion où l’équipe explique comment le sprint s’est déroulé et les plans d’amélioration du prochain sprint. Comme le sprint Review, vous avez une rétrospective de sprint à la fin de chaque sprint.